Fondation de la Faune du Québec  
Bulletin Entre les branches
Vol.9, no. 2, Avril 2015 Envoyer ce courriel à un ami
 

Célébrons le Jour de la Terre… tous les jours !

L’idée de célébrer le Jour de la Terre, a débuté le 22 avril 1991 avec l’objectif de sensibiliser la population aux enjeux environnementaux. Aujourd’hui, 192 pays participent aux célébrations ! Au Québec, plus d’un millier d’activités seront organisées par divers organismes et écoles : plantations d’arbres, distribution de barils récupérateurs d’eau de pluie, ateliers thématiques, etc.

La Fondation de la faune redistribue en moyenne 5 millions de dollars par année à des centaines d’organismes qui œuvrent à améliorer la qualité des milieux de vie de la faune du Québec et à sensibiliser la population à l’importance de sauvegarder cette richesse naturelle; elle est donc en mesure de constater la vigueur et le dynamisme du réseau faunique québécois. Nous profitons donc du Jour de la Terre pour souligner l’immense contribution apportée par cette véritable armée qui travaille à conserver et à mettre en valeur les milieux naturels et à tous ceux et celles qui les soutiennent par leurs dons. Merci de faire partie du mouvement faunique !

L’équipe de la Fondation de la faune du Québec

Nos activités
Participez à notre soirée-bénéfice 2015 !

Nous vous attendons le jeudi 28 mai prochain aux Entrepôts Dominion, à Montréal pour notre traditionnel souper de homard avec encan silencieux et encan à la criée. L’événement se tient sous la présidence d’honneur de M. Guy Fortin, vice-président, Santé, sécurité et environnement, Rio Tinto Alcan. Coût de la carte : 250 $ par personne (avec reçu fiscal pour la portion du don).

Venez vous régaler et faire de bonnes rencontres dans une ambiance festive !

Réservations

Soirée-bénéfice de la Fondation de la faune du Québec - Le jeudi 28 mai 2015
Succès de l’Encan faune et nature 2015

La neuvième édition de l'Encan faune et nature s'est déroulée du 14 février au 5 mars 2015. Cette année, les ventes ont totalisé plus de 87 000 $. Près de 190 lots variés (forfaits de pêche, de chasse, de villégiature, des œuvres d’art, de l’équipement pour les sports en nature, et même deux véhicules tout-terrain Can-Am) ont été mis aux enchères sur Internet et ont trouvé preneur.

Sous la présidence d'honneur de José Boily, animateur des émissions Québec à vol d'oiseau et Le Camp, cette activité a permis de recueillir des fonds qui seront investis dans le programme Pêche en herbe qui initie les jeunes âgés de 9 à 12 ans à la pêche sportive.

Programme Pêche en herbe
Photo : Association du Marais de la Rivière-aux-Cerises.
Nos projets fauniques
Treize nouveaux projets en milieu agricole

La Fondation a accordé une aide totale de 183 840 $ à 13 projets dans le cadre de son programme de Mise en valeur de la biodiversité en milieu agricole, avec le soutien de son partenaire Syngenta.

À titre d’exemple, mentionnons le projet de Culture attrayante pour la sauvagine avec volet biodiversité de la Corporation de développement économique de la MRC de Montmagny qui se poursuit pour une deuxième année. La Corporation expérimente différentes mosaïques de cultures et divers aménagements dans un champ appartenant à la Ville de Montmagny afin de trouver des solutions au problème de déprédation agricole causé par l’oie des neiges.

Détail et liste des projets

Oies des neiges
Photo : Guylaine Tremblay, QCN 2006
Des projets pour l’aménagement durable de la forêt

Quatorze projets recevront une aide totale de 355 900 $ dans le cadre du programme de Gestion intégrée des ressources pour l’aménagement durable de la faune en milieu forestier. Ces projets sont rendus possibles grâce à une aide financière de près de 290 000 $ accordée par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

Parmi les projets soutenus cette année, certains visent une meilleure connaissance des lacs à haut potentiel faunique afin de s’assurer que les activités forestières demeurent compatibles avec le maintien de ce potentiel. D’autres projets concernent des espèces qui avaient été peu prises en compte dans le cadre du programme à ce jour, comme le pékan, la bécasse ou la gélinotte huppée. De plus, certaines initiatives permettront d’élaborer, de pair avec les responsables de la planification forestière du MFFP, des plans d’aménagement adaptés à des territoires fauniques spécifiques.

Détail et liste des projets

Des projets pour l’aménagement durable de la forêt
Photo : Jacques Binette, QCN 2011
Trente-et-un projets pour l’habitat de l’omble de fontaine

C’est dans le cadre du volet frayères du programme d’Amélioration de la qualité des habitats aquatiques (AQHA) que la Fondation a accordé une aide totale de 124 507 $ à 19 organismes promoteurs. Ces derniers mettront en œuvre des projets consistant en études pour déterminer les interventions à effectuer afin d’améliorer les habitats de reproduction de la truite, ou en aménagements comme le nettoyage de cours d’eau, le démantèlement de barrages de castor ou la création de seuils et de frayères.

Ces interventions simples se répercutent directement sur la qualité de pêche de la truite mouchetée, une des espèces les plus prisées des pêcheurs sportifs québécois, et ont une influence positive sur la biodiversité des cours d’eau.

Détails et liste de projets

Nos partenaires d’affaires
Rousseau et le timbre 2015

C’est le 11 avril dernier que la Fondation de la faune dévolait l’œuvre intitulée « Dans la brume, busard Saint-Martin », du peintre animalier Jean-Charles Daumas et illustrant le timbre de conservation 2015. Cette activité a eu lieu au comptoir Timbres et Monnaie Rousseau, au magasin La Baie de Montréal où les collectionneurs pouvaient faire signer leur timbre par l’artiste.

Depuis 1988, la vente du timbre de conservation génère des bénéfices pour la conservation en plus de faire connaître la faune du Québec et de valoriser l’art animalier. Nous remercions Timbres et Monnaies Rousseau, notre partenaire de la première heure dans ce programme de collecte de fonds.

Timbre 2015 - Dans la brume, busard Saint-Martin
Le saviez-vous ?
Le busard Saint-Martin est l’un de nos plus magnifiques rapaces. Il chasse en volant à basse altitude au-dessus des champs et des marais. Il se nourrit principalement de petits rongeurs, de reptiles, d’amphibiens, de gros insectes et de petits oiseaux. Sa face est ornée de deux disques paraboliques entourés de filoplumes, ce qui lui donne un air de hibou. Comme c’est le cas pour les hiboux, les plumes faciales ainsi disposées indiquent que l’oiseau fait appel à son ouïe pour chasser.
 
Busard Saint-Martin femelle

Busard Saint-Martin femelle
Photo : Busard Saint-Martin femelle. Gracieuseté de Suzanne Labbé.
 
Six régions se démarquent par leur engagement pour le patrimoine naturel

Le 21 mars dernier, lors de la 5e édition de l’événement Villes et villages à la Rescousse, 8 villes et municipalités ont été honorées pour leurs activités concrètes pour la protection du patrimoine naturel en collaboration avec des organismes de conservation.

La Fondation est fière de s’associer à cet événement qui met en valeur des initiatives inspirantes.

Pour en savoir davantage sur les réalisations des 8 lauréats, voir le bulletin Villes et Villages 2015.
 
Lauréats Villes et villages 2015
Lauréats municipaux 2015: Agglomération des Îles-de-la-Madeleine, Municipalité des îles-de-la-Madeleine, Municipalité de Lac-des-Écorces, Ville de Brossard, Ville de Drummondville, Ville de Granby, Ville de Mont-Laurier, Ville de Terrebonne.
 
La fierté de nourrir, la fierté de grandir

La Fondation vous invite à visionner la capsule vidéo produite par l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour sa récente campagne visant à valoriser le travail des hommes et des femmes qui accomplissent un travail si important à tous les jours : celui de nous nourrir !

La Fondation est fière de pouvoir compter sur l’appui de l’UPA pour la réalisation de son programme en milieu agricole.
 
UPA - L'Union des producteurs agricoles
 
Pourquoi piéger ?

La Fédération des trappeurs gestionnaires du Québec, un organisme sans but lucratif qui représente plus de 3 000 trappeurs, vient de lancer une campagne de sensibilisation expliquant les bienfaits de cette activité, l'évolution des méthodes utilisées et les qualifications requises pour exercer le piégeage. Voyez 4 capsules vidéos expliquant la pratique moderne de cette activité traditionnelle.
 
On n'est pas bête
Fondation de la faune du Québec
Fondation de la faune du Québec
1175, avenue Lavigerie, bureau 420
Québec (Québec)
G1V 4P1
T. 418 644-7926
1 877 639-0742
F. 418 643-7655
Courriel
Facebook
 
 

Pour vous désabonner de notre liste d'envoi, cliquez ici.