Fondation de la Faune du Québec oiseau1
Bulletin Entre les branches oiseau2
Vol.7, no. 3, Juin 2013

Cet été, je vais pêcher !

L’été montre timidement le bout de son nez, mais il en faut plus pour décourager les pêcheurs. En effet chaque année, c’est le même rituel. On passe l’hiver à rêver à son coin de pêche préféré, et au premier signes du printemps, on croirait entendre frémir d’excitation les cannes à pêche !

Au Québec, on dénombre près de 800 000 pêcheurs qui s’adonnent chaque année à leur passion. La plupart d’entre eux vont pêcher entre amis, et d’autres en famille, avec parfois l’initiation du petit dernier. Toutefois depuis plusieurs années, un constat inquiétant s’impose : la population des pêcheurs vieillit et la relève manque à l’appel. C’est pourquoi en 1997, la Fondation de la faune a créé le programme Pêche en herbe. Ce programme a pour objectif d’initier des jeunes âgés de 9 à 12 ans à la pêche sportive. De plus, chaque jeune reçoit une canne à pêche et un permis de pêche valide jusqu’à ses 18 ans.

De pêcheur en herbe à pêcheur assidu !

Depuis 1997, plus de 200 000 jeunes ont été initiés à la pêche, dont 17 700 le seront à l’été 2013. Pour connaître les retombées de ce programme, la Fondation a réalisé cet hiver un sondage auprès des jeunes ayant participé à une activité en 2008 (cinq ans plus tôt). Les résultats s’avèrent concluants : 88 % des jeunes sont retournés à la pêche depuis leur journée d’initiation de 2008, dont 69 % tous les ans ou presque. Cet été, 63 % des jeunes sondés souhaitent retourner à la pêche, ce qui laisse présager une relève active dans le futur.

Activité de Pêche en herbe organisée en 2013 par le comité Zip Saguenay

Activité de Pêche en herbe organisée en 2013 par le comité Zip Saguenay

Et vous, qui allez-vous initier cet été ?
Bonne saison !

L’équipe de la Fondation.


Nos activités
Souper-bénéfice de la Fondation de la faune : un succès renouvelé

Le jeudi 16 mai dernier, le Fondation de la faune du Québec tenait son traditionnel souper-bénéfice de homard au Restaurant-Taverne Magnan à Montréal. Près de 300 personnes du milieu des affaires, des ressources naturelles et de la conservation étaient réunies dans le but d’amasser des fonds pour des projets de conservation et de mise en valeur de la faune, des lacs et des rivières de la Côte-Nord. Grâce à leur générosité, cette soirée a été un franc succès et a permis de récolter plus de 111 000 $ !

Souper-bénéfice de la Fondation de la faune : un succès renouvelé
De gauche à droite :
MM Jacques Gauthier, président du conseil d’administration de la Fondation de la faune, Serge Miller, président et chef sortant d'ArcelorMittal Exploitation minière Canada et d'ArcelorMittal Infrastructure Canada et président d’honneur de la soirée, et André Martin, président-directeur général de la Fondation.
Nos projets fauniques
Vingt-trois projets bénéfiques à l’Amélioration de la qualité des habitats aquatiques (AQHA) – volet principal

La Fondation de la faune a retenu 23 projets dans le cadre de ce programme pour un total de 233 353 $. AQHA vise à améliorer la qualité et la productivité faunique des habitats des poissons et à soutenir la participation des organismes du milieu à l’amélioration des habitats de la faune aquatique.

Par exemple, le Bureau Environnement et Terre du conseil de bande d'Odanak (BETO) réalisera un projet bénéfique pour la perchaude du lac Saint-Pierre. Il concevra des plans et devis pour l'aménagement d'un canal. Ce dernier permettra de rétablir la circulation de la perchaude vers un site de fraie anciennement très utilisé dans le secteur protégé de la commune d’Odanak, en bordure de la rivière Saint-François. La libre circulation est un enjeu majeur pour ce secteur.

Vingt-trois projets bénéfiques à l’Amélioration de la qualité des habitats aquatiques (AQHA) – volet principal
Photo de Robert La Salle
L’aménagement intégré par sous-bassin versant : une approche bénéfique pour la faune

Après 3 ans de réalisations, la Fondation de la faune constate que les six projets pilotes du Programme d’aménagement par sous-bassin versant produisent des outils bénéfiques pour la faune qui seront utiles à d'autres intervenants en forêt privée. À titre d’exemple, le Groupement forestier coopératif de Baie-des-Chaleurs a réalisé un plan d'orientation du ravage de cerf de Virginie dans lequel ont été ciblés les meilleurs aménagements pour l'amélioration et le maintien du ravage dans le temps. Par ailleurs, tous les promoteurs de projets ont procédé à l'identification des traverses de cours d'eau problématiques à l'échelle de leur sous-bassin versant. Ainsi, ils ont pu procéder à leur restauration en vue de favoriser une meilleure circulation du poisson et de protéger les frayères.

Nul doute que ce programme contribuera concrètement à la gestion intégrée des ressources de la forêt privée.

Installation d’une traverse d’un cours d’eau - Sous-bassin de la rivière Etchemin
Installation d’une traverse d’un cours d’eau - Sous-bassin de la rivière Etchemin
Nos partenaires d'affaires
Une autre façon d’aider la faune

Joignez les milliers de détenteurs de la carte Nature Visa Desjardins et participez directement, vous aussi, à la conservation des habitats fauniques.

En effet depuis 1989, plus de 2,5 millions de dollars ont été recueillis pour la faune grâce à la carte Nature.

De plus, en guise de remerciement, chaque détenteur est abonné gratuitement pour un an à la superbe revue Nature Sauvage.

Une autre façon d’aider la faune
Ils comptent sur vous !
Demandez votre carte dès maintenant !
Le saviez-vous?
Le saviez-vous?

L’esturgeon jaune, le plus gros poisson d’eau douce de nos régions, est également un des poissons qui vit le plus longtemps.

Les mâles peuvent atteindre l'âge vénérable de 55 ans, alors que les femelles sont susceptibles de vivre jusqu'à 80 ans. Cependant, l'âge d'un esturgeon de lac de 208 Ibs (94,35 kg) capturé en 1953 en Ontario a été estimé à 152 ans !

La Fondation de la faune est au service de la biodiversité au Québec.
Nous avons besoin de vous aujourd’hui pour poursuivre notre travail !
Je fais un don
Divertissez vos enfants tout en aidant les espèces en danger !

L’été, c’est le temps du camping et des voyages en famille. C’est donc le moment idéal pour présenter Sarah et Simon à vos enfants, une collection de livres aussi divertissante qu’éducative.

Les aventures fauniques de Sarah et Simon mettent en vedette un frère et une sœur, qui vivent des aventures fantastiques aux quatre coins du Québec. Découvrez ainsi leur rencontre avec un carcajou, un béluga, une tortue molle à épine et une pie grièche migratrice, quatre espèces en situation précaire.

Les aventures fauniques de Sarah et Simon

L’ensemble de ces quatre livres est vendu au coût de 25 $, dont 5 $ est remis à la Fondation de la faune. Les sommes recueillies sont investies dans des projets de conservation des espèces en danger du Québec.

Consultez la liste des points de vente ou commandez-les en ligne.

Bonne lecture !

Pêcher au Québec
La pêche est une activité agréable et accessible à tous. Il faut toutefois observer quelques règles.
De plus, nous vous conseillons de visiter la carte interactive de la FédéCP, allonspecher.com pour découvrir 1544 points d’accès répartis dans toutes les régions de la province.
Bonne pêche à tous !
Démarche de développement durable : des outils à portée de main.
Afin de faciliter les entreprises dans la mise en œuvre d’une démarche de développement durable, le gouvernement et certains organismes non gouvernementaux mettent plusieurs outils à leur disposition. Les guides, formations et programmes de financement sont désormais répertoriés sur le site du MDDEFP.
Fondation de la faune du Québec

Fondation de la faune du Québec
1175, avenue Lavigerie, bureau 420
Québec (Québec)
G1V 4P1
T. (418) 644-7926
1 877 639-0742
F. (418) 643-7655
Courriel

Facebook Twitter